Dimanche après-midi. C’est l’automne. On a besoin de s’aérer. Il fait frais et les rayons du soleil donnent une belle lumière.

J’ai proposé à ma petite famille de nous promener à la pointe du Hourdel. Ils sont tous ravis et ont lâché des “ouaiii, super !”.

On a mis les baskets et surtout emporté les jumelles.

Aussitôt les portes de la voiture ouvertes :

On est ailleurs !

Au bout du quai, alors qu’ils jouent sur le ponton en bois (pas vraiment discrètement), mon mari leur ordonne de se taire… Il a repéré un phoque gris sur le banc de sable, juste en face. Tout le monde se tait et se fait petit pour ne pas l’effrayer et ainsi pouvoir l’observer. Avec les jumelles, on le voit bien !

Phoque ©F.Vol

J’ai l’impression d’être au bout du monde !

Allez, on décide de marcher un peu au bord de l’eau, dans la direction de Cayeux-sur-Mer. Les lumières sont magiques. Pendant que les enfants rient et jouent avec les galets, mon chéri et moi marchons main dans la main. Tout devient simple et agréable, un vrai moment de plénitude.

On aperçoit trois phoques qui nagent près du bord. On dirait qu’ils nous suivent.

Ils doivent être en train de pêcher. Les enfants se battent pour les jumelles. La prochaine fois, il en faudra au moins 2 paires !

Avec les galets, les enfants dressent des cairns. Vous savez ces petits amas de pierres en équilibre : il paraît que ça porte bonheur.

Et tous ensemble nous cherchons un trésor : un beau galet en forme de coeur.

Je leur ai lancé le défi car je suis certaine de pouvoir l’utiliser pour mon prochain bricolage “déco”.

Nous marchons jusqu’au blockhaus, puis rattrapons la Route blanche, avant de faire demi-tour.

Voilà une belle balade de 2h, nous sommes bien ressourcés.

Sur le quai, les pêcheurs vendent leurs derniers poissons. Les enfants avec leurs yeux grands ouverts, réclament des petites crevettes grises. effectivement, à cette heure, elles feront très bien l’affaire pour l’apéro.

Laissez-nous votre avis

DOULIEZ Marie-Hélène - Le 15 mai 2021

j'ai déjà eu l'occasion de découvrir la Baie de somme. La nature et les paysages sont magnifiques, on ne ressent pas la pollution étouffante comme en région parisienne. Je suis une picarde émigrée de région parisienne et je trouve que la Picardie est une belle région où il fait bon vivre. Je suis toujours en activité professionnelle, à 4 ans de la retraite et j'ai hâte de retrouver ce bel écrin de verdure qui n'a rien à envier au sud de la France.

Ajouter un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *