Pas du tout téméraire, et ayant peur du vide… je me suis lancée un défi : l’ascension des tours de la Collégiale Saint Vulfran !

Mes collègues n’arrêtent pas de me vanter la vue qu’on a de là-haut mais j’ai peur du vide. Alors après avoir longtemps hésité j’ai décidé de monter par une belle après-midi d’hiver. Tant qu’à essayer de surmonter ma peur autant s’assurer d’avoir une vue dégagée et d’ailleurs l’ascension est déconseillée par temps pluvieux : risque de glissades !

Gilles sera notre guide pour cette visite privée, Caro la photographe et deux jeunes stagiaires nous accompagnent également !

Gilles nous précède et ouvre une belle porte en bois donnant accès au fameux escalier en colimaçon. Au total environ 290 marches en pierre, usées par le temps ce qui donne à chacune d’elle un aspect irrégulier et unique.

Il nous donne les consignes de sécurité «  sortez vos téléphones pour avoir de la  lumière, restez derrière moi et faites attention où vous mettez les pieds ». Quelques pigeons y ont élu domicile, je ne vous fais pas de dessin.

Après seulement quelques minutes d’effort et sans même avoir le tournis : SURPRISE !

Nous voilà déjà perchés à 25 mètres de hauteur sous la grande rosace de la façade !

J’avoue avoir été un peu crispée (certains diront même très crispée) et l’idée de redescendre tout de suite m’a effleuré l’esprit.

Mais j’ai pris sur moi et je suis allée jusqu’au bout ou plutôt jusqu’en haut : 56 mètres très exactement.

Une vue incroyable !

Une fois arrivé en haut, on domine toute la ville . On se surprend à chercher des bâtiments familiers. On s’y sent bien à tel point qu’on suggère à Gilles de prévoir un petit goûter avec du gâteau battu pour ses prochaines visites.

Aujourd’hui, pas le temps de traîner il doit ouvrir la Collégiale aux visiteurs mais avant il tient à nous montrer en exclusivité une petite nouveauté qu’il proposera en 2019.

Un arrêt dans la chambre des clochers ou nous attendent 6 « grosses dames » de fonte pour un poids total d’environ 5 tonnes. Impressionnant.

290 marches plus bas, me revoilà sur la terre ferme plus que satisfaite de ma visite. J’ai même prévu de recommencer !

Laissez-nous votre avis

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *